· 

Gros plan sur ... Le Romarin

Comme un bon nombre de plantes que nous utilisons de nos jours, il s’agit d’une plante très ancienne. Déjà les égyptiens ou les grecs, mettaient à profit ses vertus. Mais nous ne sommes pas là pour un cours d’histoire !


(Infos et caractéristiques NON exhaustives)


En automne plus particulièrement, on l’utilisera en cure pour travailler sur le foie et la vésicule biliaire. Il contribuera à les stimuler et décongestionner.
On lui attribue aussi une action contre la fatigue, les infections respiratoires et de la sphère ORL ou les maux de tête.

Enfin, il disposerait de priorités agissant sur la digestion.


Mes astuces :

 

En infusion, deux branches de romarin frais qu’on laisse infuser 2 à 3 minutes, auraient un effet dynamisant.

Dans le bain, deux branches fraîches, pour un effet énergisant ! Un bain parfumé naturellement pour deux fois rien !

Écrire commentaire

Commentaires: 0